Vers une harmonisation de la formation des interprètes en Europe ?

Présentation du "European Masters in Conference Interpreting".

- Création d'un programme de formation des interprètes servant de modèle pour toutes les écoles d'interprètes en Europe

- Diplôme - certificat European Masters

- Echange d'étudiants et de formateurs entre les écoles d'interprètes

- Séminaire consacré à la préparation de discours destinés à l'enseignement de l'interprétation

- Atelier sur le téléenseignement


Quel est l'instigateur de ces activités?

C'est le "Consortium for the implementation of the European Masters in Conference Interpreting", actuellement composé de 15 établissements de formation d'interprètes de conférence, qui a mis en place le programme du European Masters (EMCI). Après 4 années de préparatifs, un accord de coopération entre 15 universités européennes a été signé le 30 mai de cette année à Bruxelles.

Quel est le contenu de cet accord?

Premièrement, les universités signataires s'engagent à dispenser une formation d'interprètes de conférence conforme au programme de base établi par le groupement. Ce programme post-licence d'une durée d'une année universitaire correspond pratiquement aux principes recommandés par la Commission Formation de l'aiic. Les écoles partenaires appliqueront des critères communs de sélection et d'évaluation des étudiants. Elles s'efforceront d'assurer une qualité élevée de formation et procèderont ensemble à des examens périodiques du programme afin de l'adapter à l'évolution des besoins.

Les étudiants, au terme de leurs études dans l'une de ces institutions, recevront le diplôme de l'école ainsi qu'un deuxième diplôme European Masters, "sceau de qualité", recensant les universités signataires, avec la mention suivante ":.... in compliance with the requirements of the programme adopted by the EMCI partnership in collaboration with the Joint Interpreting Services (JICS) of the European Commission and the Interpreter Directorate of the European Parliament."

Historique

En effet, cet exercice a été lancé, à l'origine, pour faire face à l'élargissement de l'Union européenne dans un souci d'assurer une bonne qualité de l'enseignement de l'interprétation en Europe, et notamment dans les langues de faible diffusion ou dont l'enseignement est moins répandu. Il s'agit aussi de former des interprètes qualifiés pour le dialogue entre l'Union et ses partenaires extra-européens.

C'est en 1997 que l'initiative a été prise par le SCIC (Service Commun Interprétation-Conférences de la Commission européenne), la DG XXII et le Parlement européen, de lancer un projet pilote répondant à ce souci. Sur l'invitation de ces institutions et en coopération avec elles, un groupe de travail a été constitué, composé de 8 universités choisies parmi les 30 ayant répondu à un appel de manifestation d'intérêt. La sélection des participants s'est faite en fonction de leur diffusion géographique et de l'expertise qu'ils étaient susceptibles d'apporter.

Aujourd'hui, le groupe Masters comprend les 15 institutions universitaires suivantes:

  • Karl Franzens-Universität GRAZ
  • Hoger Instituut voor Vertalers en Tolken Hogeschool ANVERS
  • ETI GENEVE
  • Univerzita Karlova PRAGUE
  • Johannes Gutenberg-Universität MAINZ
  • Handelshøjskolen i København COPENHAGUE
  • Universidad de la Laguna LA LAGUNA
  • Turun Yliopisto TURKU
  • ESIT PARIS
  • ELTE BUDAPEST
  • SSMLIT TRIESTE
  • Université de Varsovie VARSOVIE
  • Universidade de Minho BRAGA
  • TÖI - Stockholms Universitet STOCKHOLM
  • University of Westminster LONDRES

La quasi-totalité de ces écoles a déjà organisé des cours Masters. D'autres institutions universitaires pourront adhérer au groupe, à condition de respecter tous les critères du programme de formation et à condition d'offrir le cours tous les trois ans.

Quant à la structure, le groupe est coiffé d'un Conseil des Représentants (un représentant par institution membre). Une institution coordinatrice, actuellement l'Université de Westminster, est élue pour 3 ans. L'aiic n'est pas représentée en tant qu'organisation au Conseil, mais participe en la personne de plusieurs collègues aiic enseignants et responsables de cours.

Activités

En plus de l'élaboration du programme de formation reposant sur le principe fondamental de la répartition de l'enseignement à raison de 75 % d'exercices pratiques d'interprétation, le groupe Masters s'est engagé dans d'autres activités, notamment :

  • Echange d'étudiants et d'enseignants qui peuvent participer, pendant des périodes à convenir entre les écoles, à l'enseignement dispensé. Un atout pour les écoles qui manquent de langues maternelles pour faire des discours notamment. Echange également de membres du jury aux examens et aux tests d'aptitude.
  • Ateliers de formation des formateurs.
  • Travaux de recherche pouvant bénéficier à l'enseignement et à la profession.
  • Organisation de visites d'étude auprès des institutions européennes.
  • Echange de supports pédagogiques (cassettes vidéo, discours).

La prochaine manifestation organisée par le groupe sera un atelier sur le téléenseignement le 22 septembre prochain à l'ETI à Genève. Cet atelier explorera les possibilités offertes par la technologie moderne concernant l'entraînement des étudiants en interprétation, leur perfectionnement linguistique, séminaires communs d'exercices pratiques, "shared courses" de procédure parlementaire, terminologie des conférences, théorie de l'interprétation......

The main activity of the consortium will be to continue to spread best practice in the training of conference interpreters.

Further Information

For further information on the programme and the participating institutions, as well as on dates and available language combinations, you may visit the European Masters in Conference Interpreting website.



Recommended citation format:
Eva BONNARD-SJÖGREN. "Vers une harmonisation de la formation des interprètes en Europe ?". aiic-italia.it September 21, 2001. Accessed February 17, 2019. <http://aiic-italia.it/p/375>.